Jettez un oeil à l’interface de RDS-Shield.

Si vous êtes fatigué des produits qui offrent des centaines d’options et des documentations sans fin, RDS-Shield est fait pour vous !

L’écran principal

Six pavés seulement pour blinder votre serveur.
Même si vous êtes néophite, vous allez très rapidement comprendre comment ça marche et épater vos clients.
Publier un bureau Windows complet pour les utilisateurs finaux n’est plus un problème, parce que toutes les petites portes dérobées se ferment d’un simple clic.

Le One-click de la sécurisation bureautique

Pour tous les utilisateurs d’un groupe, ou utilisateur par utilisateur, vous choisissez le niveau de sécurité de l’environnement bureautique de la session distante et vous observez dynamiquement le résultat pour tous ceux déjà connectés. Essayez, faites-le. Créez un compte de test, lancez RDS-Shield, ouvrez la fenêtre Protection par niveau de sécurité, sélectionnez le compte de test, appliquez un niveau de sécurité, puis connectez-vous sur ce compte. Le profil va être créé et les règles de sécurité vont être appliquées à la volée. Dans votre session administrateur, bougez le curseur sur un autre niveau de sécurité et appliquez. Revenez vite dans la session utilisateur et observez que les modifications sont prises en compte immédiatement. Faites un petit tour du propriétaire, vous serez surpris.

Options de sécurité avancées

Cette fenêtre présente en détail les options de sécurité fixées dans l’écran précédant. Vous avez ici la possibilité d’être plus précis dans vos choix. En coulisse, RDS-Shield travaille sur plus de 300 clés de registre. Cacher les disques du serveur et en interdir totalement l’accès, ou interdir le lancement d’une application ne nécessite pas une certification Microsoft.
Si vous êtes DevOps, tous les paramètres sont stockés dans des fichiers .ini. Peut-être aurez-vous envie d’en modifier certains, d’ajouter vos propres clés ou encore de manipuler RDS-Shield par programmation. Intéressé ?

Paramètres de sécurité généraux

Rien à faire de la couche IPv6 ? Des partages administratifs ou du ruban de l’Explorateur ? Cochez, désactivez, masquez. Facile.
Vous voulez stocker vos profils utilisateurs sur D: au lieu du disque système ? Facile.
Vous voulez paramétrer et peaufiner un profil puis ensuite dire « voilà, maintenant c’est mon profil par défaut pour tous les nouveaux comptes » ? Trop facile.
Vous voulez que vos utilisateurs ne puissent pas télécharger et installer Chrome dans leur session parce qu’ils n’aiment pas IE, ou télécharger Total Commander parce qu’ils sont curieux ? Facile.
Facile parce que vous avez juste à cocher et cliquer sur Appliquer et RDS-Shield le fait.

Accès selon le pays

228 pays sont présents dans la liste. Mais seulement les utilisateurs des pays autorisés seront en mesure de se loguer sur votre serveur d’accès à distance. En coulisse, chaque connexion sur le port RDS est vérifiée. RDS-Shield fait une requête dynamiquement sur les bases de données Whois pour déterminer le pays d’origine. Si vous n’êtes pas là où il faut, vous n’êtes pas le bienvenu, et la communication est immédiatement coupée. Cela avant même que la fenêtre de login soit affichée.

Accès selon les heures ouvrées

Votre serveur d’accès à distance est dans un centre de données à Montréal ? Fixer les heures ouvrées pour les bureaux de New York n’est pas un problème, c’est le même fuseau horaire. Mais pour les gens qui sont à Melbourne ?RDS-Shield gère les fuseaux horaires pour chaque utilisateur ou groupe d’utilisateurs. RDS-Shield est livré avec la Olson Database. Il s’agit seulement de choisir la ville où réside l’utilisateur dans la liste qui vous est proposée. Notez qu’avec RDS-Shield, vous n’avez pas l’obligation d’avoir un Active Directory pour mettre en place cette stratégie de sécurité. Avec Windows tout seul, c’est obligatoire.

Détection de tentatives d'intrusion

A chaque seconde, voir plusieurs fois par secondes, un ou plusieurs robots tentent de se connecter sur votre serveur. Entre attaques par dictionnaire ou attaques par brute force, l’aggression est permanente.  RDS-Shield intègre un système de détection d’intrusions qui bloque les adresses IP des hackers à l’origine des attaques. Ils essayeront une fois, ils n’auront pas l’occasion de le faire une deuxième fois.

01

De quoi vous n’aurez plus besoin?

Vous n’aurez plus besoin de chercher sur Google la réponse à vos problèmes de sécurité, de lire des tonnes de contributions sur différents forums, d’ouvrir et de mettre les mains dans les GPO ou la Base de Registre. De faire le test, de recommencer, encore et encore. De voir si un script peut automatiser l’action et surtout, vous n’aurez plus besoin de ne pas omettre d’écrire dans un petit coin la manipulation à faire pour ne pas l’oublier.

02

Qu’allez-vous drastiquement réduire?

Par exemple, vous allez réduire le nombre de 4625. C’est l’ID de l’évenement de tentatives de logins infructueux enregistrés dans le journal de sécurité de Windows. 10 000 évenements enregistrés en une semaine sur un Windows 2012 R2 fraîchement installés pour des tests, avant que RDS-Shield n’entre en fonction.
Paramétrez RDS-Shield, et virez tous les petits joueurs qui font mumuse avec Cain & Abel.

Désolé, n’attendez pas une version Linux ou MacOS.

RDS-Shield a été spécialement écrit pour Windows 2008R2, Windows 2012 et 2012R2, Windows 2016, pour des machines en workgroup ou en domaine, placées derrière un Cisco ou en DMZ, que se soit du virtuel ou du hardware. Avoir RDS-Shield sur un serveur loué chez OVH est un petit plaisir.

icon_00BUILT SPECIFICALLY FOR RDS SERVERS

icon_00DRIVE ACCOUNTS & GROUPS ACCESS

icon_00ENABLE CUSTOM PROTECTIONS

« RDS-Shield n’est pas simplement un Tweaker ou un système de détection d’intrusions. C’est le logiciel qui change votre relation technique avec votre serveur d’accès à distance et avec vos utilisateurs.”

RDS-Shield’s Team

Prêt à piloter plus de règles de sécurité en quelques clics intuitifs?

Vraiment, avec RDS-Shield vous avez la solution la plus facile d'accès pour augmenter le niveau de sécurité et de protection de votre serveur RDS. Vous n'avez pas 15 minutes devant vous pour vérifier ? Sérieusement, regardez votre montre, téléchargez, installez et essayez RDS-Shield.

Téléchargez RDS-Shield maintenant